Favoris

La thérapie des tissus mous

Quand on pense Chiropraxie, on pense Ajustement et CRAC ! Pourtant, un chiro a recourt à bien d’autres formes de traitements pour soulager les patients.

La thérapie des tissus mous, par exemple, est couramment utilisée pour améliorer mobilité et santé musculo-squelettique.

Les tissus mous

Les tissus mous (muscles, ligaments et tendons) peuvent présenter des tensions anormales causées par une mauvaise posture, une lésion traumatique, une entorse ou foulure, liées à une activité particulière. Cette tension peut engendrer des douleurs et une sensibilité, provoquer des problèmes de mobilité et se manifester de multiples façons, notamment par des points gâchettes (noeud musculaire localisé et douloureux).

Qu’est-ce que la thérapie des tissus mous ?

Il s’agit de diverses formes d’intervention allant de la pression et/ou au massage des structures de tissus mous à l’aide des mains ou d’accessoires mécaniques. Pour ma part, j’utilise le pistolet de massage, les ventouses et mes mains.

Objectif de la thérapie des tissus mous

La thérapie des tissus mous a pour objectif de soulager la douleur et l’inflammation, améliorer l’amplitude de mouvement de la région affectée, prévenir de nouvelles blessures, réduire les spasmes, corriger des postures anormales et d’améliorer la circulation sanguine.

Elle favorise en effet l’augmentation localisée de l’afflux sanguin, ce qui contribue à l’élimination des cellules endommagées, à l’alimentation des tissus en oxygène et en nutriments et, de ce fait, à la guérison des tissus.

Qui propose ce genre de traitement ?

La thérapie des tissus mous est généralement prodiguée par les professionnels de la santé agréés comme nous les chiropraticiens, mais aussi les kinésithérapeutes, massothérapeutes, ergothérapeutes et physiothérapeutes.

  • Piper S, Shearer HM, Côté P, et al. The effectiveness of soft-tissue therapy for the management of musculoskeletal disorders and injuries of the upper and lower extremities: a systematic review by the Ontario Protocol for Traffic Injury management (OPTIMa) collaboration. Man Ther. 2016; 21:18-34. doi: 10.1016/j.math.2015.08.011.
  • Montañez-Aguilera FJ, Valtueña-Gimeno N, Pecos-Martín D, Arnau-Masanet R, Barrios-Pitarque C, Bosch-Morell F. Changes in a patient with neck pain after application of ischemic compression as a trigger point therapy. J Back Musculoskelet Rehabil. 2010; 23(2): 101-4. doi: 10.3233/BMR-2010-0255.
  • McMurray J, Landis S, Lininger K, Baker RT, Nasypany A, Seegmiller J. A comparison and review of indirect myofascial release therapy, instrument-assisted soft tissue mobilization, and active release techniques to inform clinical decision making. Int J Athl Ther Train. 2015; 20(5): 29-34. doi: http://dx.doi.org/10.1123/ijatt.2015-0009.
  • Vernon H, Schneider M. Chiropractic management of myofascial trigger points and myofascial pain syndrome: a systematic review of the literature. J Manipulative Physiol Ther. 2009; 32(1):14-24. doi: 1016/j.jmpt.2008.06.012.
  • https://chiropractic.ca/fr/blogue/au-dela-de-lajustement-la-therapie-des-tissus-mous/

D'autres articles

chiropracteur tahiti

Teiva Livine

Chiropracteur

 » Il est important de prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres « 

Teiva Livine

Mes recommandations
Good Regen Tahiti