Favoris

Sexe et mal de dos

Sexe et mal de dos : ne restez pas bloqué !

Certaines positions sexuelles peuvent aggraver un problème de dos ou de cou. Parfois, mes patients sont gênés de me dire comment ils se sont blessés, mais les subluxations suite à un rapport sexuel étant assez typiques, je sais tout de suite leur origine.

Ne soyez pas gênés d’en parler ouvertement, ça peut arriver à tout le monde. Je vous donne ici des astuces pour éviter les blessures lors des rapports sexuels.

Consultez

Avant toute chose, il est primordial de connaître et traiter la cause de vos douleurs. Ne vous en accommodez pas, cela rendrait le traitement plus long.

Il peut arriver qu’un rapport sexuel fasse apparaitre une douleur, l’aggrave ou la réactive. Régler la cause du problème en consultant permet d’en réduire les récidives. Vous vous sentirez mieux, plus confiant et pourrez profiter pleinement du prochain moment d’intimité sans craindre la douleur.

Attendez le bon moment

Bien que le désir puisse être fort, nous vous conseillons d’attendre que la phase aiguë de la douleur (environ 72 heures) soit terminée avant de reprendre votre vie sexuelle.

Par la suite, allez-y progressivement et, surtout, respectez vos limites en écoutant votre corps.

Les bonnes positions

De façon générale, la position sur le ventre est à proscrire pour tous les types de problèmes vertébraux (cou et bas du dos).

Être sur le dos est généralement le plus confortable pour les personnes souffrant de douleurs vertébrales, bien qu’il faille adapter le rythme et l’intensité du rapport sexuel pour se préserver.

Deux études menées par Stuart McGill, à l’Université de Waterloo en Ontario, recommande des postures en fonction du type de douleurs lombaires.

Pour les hommes

  • Flexion-avant douloureuse : Missionnaire. Veillez à ce que la femme ne s’agrippe pas sur le dos de l’homme au risque d’augmenter les contraintes.
  • Extension douloureuse : Cuillère, tout en évitant les mouvements amples. Madame effectuera les grands mouvements de hanche pour minimiser la contrainte subit par la colonne vertébrale de son partenaire.

Pour les femmes

  • Flexion-avant douloureuse : Levrette et Cuillère recommandées.
  • Extension douloureuse : Missionnaire car le dos est soutenu par le lit ou le sol.

Optez pour le confort

N’hésitez pas à utiliser des accessoires (oreiller, couvertures…) pour améliorer votre confort. Ne restez pas trop longtemps dans la même position, particulièrement si vous ressentez un inconfort.

Détendez-vous

Détendez-vous avant le rapport sexuel en prenant une douche chaude ou en vous étirant. Évitez de prendre des antidouleurs avant car vous ne serez pas en mesure de bien écouter votre corps et pourriez aggraver votre problème. Et si vous échangiez un massage pour augmenter la détente musculaire ? Après la relation, vous pouvez appliquer de la glace si vous en ressentez le besoin.

Discutez-en

Le sujet n’a pas à être tabou. Votre partenaire, en ayant connaissance de votre problème, pourra mieux vous aider et vous soutenir. Aussi, vous ressentirez moins de pression et apprécierez plus le rapport sexuel.

Faire l’amour pour soulager les maux de dos

D’un autre côté, les rapports sexuels engendrent la libération d’hormones qui soulagent la douleur et la lombalgie en général. Il s’agit de l’ocytocine et de l’endorphine. Ces hormones ont un effet sont d’ailleurs appelées les hormones du bonheur ! C’est pourquoi le sexe peut être bénéfique pour les douleurs lombaires.

L’activité sexuelle est un indicateur reconnu de la qualité de vie. Ne laissez pas votre mal de dos gâcher vos moments intimes.

Discutez avec votre professionnel de santé, moi ou un autre en qui vous avez confiance, pour obtenir des conseils plus personnalisés et vous rétablir rapidement.

  • https://www.reflexosteo.com/blog-sante-bien-etre/mal-au-dos-et-sexe-quelles-solutions-330
  • https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1158136018301257
  • Sidorkewicz, Natalie, et Stuart M. McGill, « Male Spine Motion During Coitus: Implications for the Low Back Pain Patient », Spine 39.20, 2014, p. 1633–1639.
  • Maigne et coll., « Assessment of sexual activity in patients with back pain compared with patients with neck pain », Clinical Orthopaedics and Related Research, avril 2001, p. 82-87.
  • McGill et coll., « Documenting female spine motion during coitus with a commentary on the implications for the low back pain patient », European Spine Journal, mars 2015, p. 513-520.
  • https://naturalnewsblogs.com/neuroplasticity-improving-brain-function-with-chiropractic-care/, consulté le 15 janvier 2018.
  • https://monchiro.ca/blogue/maux-de-dos-et-relations-sexuelles-nos-meilleures-astuces

D'autres articles

chiropracteur tahiti

Teiva Livine

Chiropracteur

 » Il est important de prendre soin de soi pour mieux prendre soin des autres « 

Teiva Livine

Mes recommandations
Good Regen Tahiti